Surveillance des élections : Benflis répond à Ouyahia

20:33  samedi 15 octobre 2016 | Par Riyad Hamadi | Actualité 
Ali Benflis - TSA
Ali Benflis, président de Talaie El Houariat

Ali Benflis, a répondu ce samedi à Ahmed Ouyahia à propos de la désignation d’Abdelwahab Derbal à la tête de la haute instance de surveillance des élections.

    | LIRE AUSSIHaute instance de surveillance des élections : que cherche à prouver Bouteflika ?

S’il ne s’exprime pas expressément sur le choix du personnage, le président de Talaie El Houariat soutient que l’instance que l’ancien responsable islamiste dirigera ne va pas changer les pratiques qui ont présidé jusque-là à l’organisation des scrutins.

« Le régime politique en place a toujours préféré le soliloque à la concertation et au dialogue sur tout ce qui engage le présent et l’avenir de la Nation. Et s’il rompt avec cette solide tradition, aujourd’hui, c’est pour des consultations sur la présidence d’une instance dont la performance, quelle qu’elle soit, ne changera rien au cours discrédité des processus électoraux nationaux », note ce parti dans un communiqué rendu public.

Selon l’ancien chef du gouvernement, l’instance de surveillance des élections n’est pas conçue comme instrument de prévention et de dissuasion de la fraude. « Elle n’a pour raison d’être que de la perpétuer sous de nouvelles formes qui sont vouées à être de nul effet sur la sincérité, l’intégrité et la transparence des scrutins à venir », dit-il. Pour lui, « notre pays a besoin d’un changement qui lui ouvre de nouveaux horizons (…) ».

« L’on ne peut que s’en désoler, mais les prochaines échéances électorales, tenues avec le même esprit et dans les mêmes conditions que leurs devancières, ne sont pas de celles dont on peut légitimement attendre une réponse déterminante aux vrais problèmes politiques, économiques et sociaux qui sont tous dans l’attente d’un traitement réel, effectif et diligent », conclut le texte.