Automobile : l’Inde désormais 5e producteur mondial devant la Corée du Sud

11:24  mardi 27 septembre 2016 | Par Par Laszlo Perelstein En partenariat avec La Tribune | Conso et auto 
L'an passé, la Corée du Sud avait produit 4,55 millions de voitures (+0,7% sur un an), contre 4,12 millions pour l'Inde (+7,3%). (Crédits : REUTERS/Adnan Abidi.)
La forte progression de la production indienne, couplée aux problèmes locaux de la Corée du Sud, ont permis au pays de rentrer dans le top 5 mondial avec 2,57 millions de voitures sorties des usines depuis le début de l’année.

Il aura suffi d’une baisse de régime. Après plusieurs années passées à la cinquième des place des plus grands pays producteurs mondiaux de voitures, la Corée du Sud a finalement laissé sa place à l’Inde. Depuis le début de l’année, le match de la production était jusqu’ici dominé par Séoul, avec respectivement 2.195.843 voitures produites contre 2.186.655 pour New Delhi. Mais l’Inde a rattrapé son retard en juillet, produisant 32.562 véhicules de plus (388.356 sur le mois) que la Corée du Sud, portant ainsi son total produit depuis le début de l’année à 2,57 millions d’unités contre 2,55 millions pour Séoul, selon le dernier rapport de la Korea Automobile Manufacturers Association (Kama), publié le 25 septembre et repris par le site Business Korea.

L’an passé, le pays avait produit 4,55 millions de voitures (+0,7% sur un an), contre 4,12 millions pour l’Inde (+7,3%). À titre de comparaison, la production mondiale a gagné 1,1%, à 90,78 millions de véhicules.

     | Analyse L’Inde, une hyper-puissance automobile en sommeil

capture

Des problèmes locaux

En Corée du Sud, les professionnels du secteur craignent désormais que cette cinquième place ne soit plus qu’un lointain souvenir, souligne le Korea Herald. Car si l’accélération de la production indienne a été réelle, la Corée du Sud fait également face à un ralentissement dû au contexte local:

D’autant plus que la sixième place ne pourrait pas échoir indéfiniment aux Sud-Coréens. Avec 3,56 millions de véhicules produits l’an passé (+5,9% sur un an), des capacités industrielles qui se sont fortement renforcées à coup d’investissements en milliards de dollars et un coût de main d’œuvre hautement compétitif, le Mexique pourrait bien rentrer pointer sa tête dans le top 5 mondial. Avec 322.769 voitures sorties des usines locales, la production y a d’ailleurs atteint un record en août.

>> Aller plus loin L’industrie automobile mexicaine rêve d’un grand marché domestique

Logo La TribunePlus d’information sur l’économie et la finance sur La Tribune.fr